Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


A l'heure où les questionnements fusent de toute parts sur les contenus avoués ou supposés du fichier " Edvige "  -  les plus critiques proviennent d'ailleurs de membres importants du gouvernement "dirigé" par François Fillon  -  le Président de la République reprend la main sur ce dossier sensible .
En ce moment pathétique pour la Nation Française, vous ne pourrez m'empêcher de penser à cette citation de Coluche :  " dans ce numéro de cirque, l'un épluche les oignons et l'autre pleure " .

Sur le fond et sur la forme de l'existence de ce fichier hautement contestable, beaucoup de choses ont été dites ou écrites pour dénoncer l'atteinte aux libertés individuelles. A tout ce que vous avez déjà pu entendre (ou lire) j'ajoute ces quelques commentaires :
   Le citoyen que je suis s'étonne qu'un tel fichier puisse être autorisé pour recenser des "délinquants possibles" car ne sommes nous pas, tous autant que nous sommes, des délinquants en puissance, individus succeptibles de troubler l' Ordre Public sitôt que nous sommes nés et ceci jusqu'à l'heure de notre mort  ( le nouveau-né qui trouble la tranquilité du quartier par ses premiers pleurs ne deviendra-t-il pas un dangereux récidiviste ou plus tard, sur la route, aux volants de sa voiture (plus ou moins puissante), ou pendant les fêtes de Saint-Rémy, ... ) .
A ce rythme, il va falloir y recopier la totalité de l' Etat Civil Français dans ce fichier Edvige .
Et y inclura-t-on tous les étrangers qui ont l'outrecuidance de ne pas avoir appris le français avant de séjourner dans notre pays ?   En effet, en voilà une insulte à la Nation et un trouble manifeste à l' Ordre Public puisque "ces gens là"  ( touristes compris )  sont des délinquants potentiels puisqu'ils ne connaissent et ne lisent pas "Nos Lois" .
Faudra-t-il aussi y inclure tous les propriétaires de chiens ayant aboyé au passage d'un véhicule de Police "toutes sirènes hurlantes" ( à ne pas confondre avec les propriétaires de chiens "policés" ) .
Vous voyez donc que la "farce" du fichier Edvige serait hautement risible si elle n'était conconctée par des responsables politiques à qui nous avons confié la défense de nos libertés .   Car n'en déplaise à Mesdasmes et Messieurs les censeurs, la plus grande de nos libertés est celle d'être né innocents  ( et de pouvoir le rester tant qu'un tribunal compétent ne nous a pas jugé coupable de contravention ou de délit ) .

Et contrairement à ce qu'affirme "haut et fort" notre actuelle Ministre de l'Intérieur,  imposer l'utilisation de cet "outil" à nos forces de Gendarmerie et de Police reviendrai à attacher "un boulet au pied d'un coureur du 100 mètres" en créant des suspicions qui n'ont pas lieu d'être et qui sont préjudiciables au bon déroulement d'une enquête  !
C'est aussi faire offence à la qualité de l'engagement et à la valeur de ces personnels  -  qui sont déjà bien exposés dans l'exercice de leurs métiers difficiles  -  que de croire que les renseignements contenus dans ce fichier Edvige vont renforcer l'efficacité de leurs actions  !

Patrice  Provido  .
Tag(s) : #Débat d' idées

Partager cet article

Repost 0