Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog




     Image d'archives                           Crédit Photo : TF1

  • Le ministère de la Santé a appelé vendredi soir à la "vigilance et la solidarité envers les personnes vulnérables".


  • Les urgences ont constaté une "augmentation significative" du nombre de personnes âgées accueillies après être restées isolées à cause du froid .


-  le 09/01/2009 - 21h57




Ne pas réitérer les erreurs de la canicule 2003, lors de laquelle 15.000 décès supplémentaires avaient été constatés, essentiellement des personnes âgées retrouvées mortes chez elles ...   Le ministère de la Santé a lancé une alerte vendredi soir en raison d'une " augmentation significative " du nombre de personnes âgées accueillies dans les services d'urgence après être restées isolées chez elle pendant plusieurs jours en raison du froid qui frappe la France.


" Les informations fournies par les réseaux d'urgentistes, analysées par l'institut de veille sanitaire  ( InVS ) , signalent une augmentation significative du nombre de personnes vulnérables, notamment âgées, accueillies dans les services d'urgence pour des pathologies diverses, et notamment des symptômes de déshydratation ",  selon un communiqué de la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot.



Un message radio de prévention diffusé

 

" Ces personnes ont en commun d'être restées plusieurs jours isolées à leur domicile, sans sortir, en raison des conditions climatiques ", ajoute-t-elle.  " En conséquence, Roselyne Bachelot-Narquin appelle chacun à faire preuve de vigilance et de solidarité envers les personnes vulnérables de son entourage et en particulier envers les personnes âgées, notamment en leur rendant visite ou en prenant de leurs nouvelles ".  Elle a par ailleurs " demandé la diffusion, dès ce (vendredi) soir, d'un message radio de prévention ".


La directrice générale de l'InVS, Françoise Weber, avait indiqué vendredi que la vague de froid n'avait pas entraîné de pics massifs de recours aux urgences, ajoutant que les effets du grand froid pouvaient être " décalés dans le temps ".  Mais elle avait souligné le problème de l'isolement des personnes âgées. Après la canicule de l'été 2003, le gouvernement de l'époque avait été accusé de n'avoir pas anticipé et d'avoir mal géré cette crise sanitaire majeure.


 

  Quelques  conseils
 La conjugaison du froid, de la grippe et de la gastro-entérite peuvent favoriser l'affaiblissement de personnes fragiles. La diarrhée impose une vigilance particulière chez le nourrisson pour éviter la déshydratation, un risque qu'on a tendance à oublier en hiver. Le risque peut toucher aussi les personnes âgées qui ont perdu le réflexe de boire suffisamment, et dont l'état peut subitement se détériorer ou s'aggraver notamment avec de la fièvre ou des troubles intestinaux. L'excès de chauffage peut également contribuer à la déshydratation.
Les autorités sanitaires ont déjà lancé ces derniers jours des messages de prévention à destination des personnes cardiaques, plus sensibles aux effets du froid ainsi qu'à celle du grand public rappelant notamment de limiter les efforts physiques, éviter l'alcool qui ne réchauffe pas, contrairement à une idée répandue, et de se couvrir le nez "pour respirer moins d'air froid" en cas de sortie à l'extérieur.

Tag(s) : #Actualités Saint-Rémy

Partager cet article

Repost 0