Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog




     Publié le vendredi 6 février 2009 à 10H46  



   Trois  intercommunalités ,  c' est  trop ,

   mais  n' en  faire  qu' une  seule ,  peu  d' élus  sont  chauds  .     Pourquoi  pas  deux  ?


Hervé  Chérubini    -    Photo  d' Archive
(  photo  Annie  Berton - Adami   pour  P.N.R.A.  )




     Dans l' ombre de la géante  Communauté  Urbaine  de  Marseille ,  les trois intercommunalités du  Pays d' Arles  gambergent sur leur avenir .   Vont-elles se  pacser  pour ne faire qu' une agglo ,  comme le souhaite le président de Région  ?

     Ou ce mariage ,  voulu  ou  forcé ,  c' est selon ,  se fera par palier ,  les deux intercommunalités restantes avalant tout ou partie de la  Communauté des communes  Alpilles - Vallée des Baux  trop petite pour survivre  ?


     Les scénarios sont multiples ,  enrichis qu' ils sont par le mutisme des élus ou la contradiction de leurs propos ,  selon qu' ils soient  privés  ou  publics .   L' heure est aux contacts .   Eux aussi  privés  ou  publics .   Une rencontre entre les représentants des deux intercommunalités du nord initiée par  Bernard  Reynès  ( Châteaurenard )  a eu le double mérite d' exposer le dossier et de laisser entrevoir des pistes .   Visiblement ,  le statu quo avec trois familles monoparentales n' est pas envisageable .   Ne serait-ce que parce que l' intercommunalité  Alpilles - Vallée des Baux ,  la moins riche ,  la moins peuplée ,  ne pourra se contenter longtemps de son lit d' une personne .


 "  A  26 000  habitants ,  on ne peut vivre dans les Bouches " .   La formule du  président  Chérubini  a le mérite d' être claire .   Son intercommunalité fusionnera-t-elle dans sa totalité avec  Rhône - Alpilles - Durance  amenant une caution touristique à  Châteaurenard  la  laborieuse  ?   "  On ne met rien en place ,  seulement un processus pour prendre une décision "   martelle le  maire  de  Châteaurenard  qui envisage un audit afin que chaque commune ait les outils chiffrés pour trancher .   Le flou est suffisamment artistique pour laisser aussi entrevoir le possible éclatement des communes des  Alpilles  et  de la  vallée des Baux ,   certaines allant vers le nord ,  d' autres vers le sud ,  selon un partage autant topographique que politique .   A moins que ce ne soit l' agglo  Arlésienne  qui accueille la totalité de cette intercommunalité à roulettes .   Son président ,  Claude  Vulpian ,  est pris en étau entre deux sentiments .   " C' est déjà difficile une intercommunalité à cinq ,  mais dans le même temps ,  même si les trois intercommunalités fusionnent ,  elles formeront toujours en termes de moyens la plus petite des  Bouches - du - Rhône " .   Mais la plus grande géographiquement .



Par  Philippe  Thuru     (  pthuru@laprovence-presse.fr  )          



Tag(s) : #Intercommunalité - CCVBA

Partager cet article

Repost 0