Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Un projet européen prévoit d' autoriser dans l' Union européenne la fabrication de vin de table rosé simplement en mélangeant du vin rouge et du vin blanc ,  pratique déjà utilisée par les principaux concurrents de l' Europe dans le monde ,  en Australie ou en Afrique du Sud .  La Commission européenne vient d' annoncer qu' elle allait permettre un étiquetage spécifique  " vin traditionnel "  pour le rosé français .  Jean-Luc Bennahmias dénonce une manière de faire "incohérente" et pointe le réveil bien tardif du ministre Michel Barnier alors que la France avait voté ce projet le 27 janvier dernier .




Jean-Luc Bennahmias :   " Premièrement ,  il convient de le préciser ,  ce n' est pas une décision du Parlement européen ,  puisque celui-ci n'a que des compétences limitées en la matière .  C'est une décision des 27 États membres et de la Commission européenne .  Deuxièmement ,  le réveil de la France et du ministre Michel Barnier ,  est incroyable :  la France a ,  en effet ,  voté pour l' autorisation de coupage des vins lors du vote indicatif du 27 janvier 2009 .  Face au tollé suscité par l' annonce du projet de directive autorisant le mélange du vin rouge et blanc pour produire du rosé ,  la Commission européenne vient d' annoncer qu' elle allait permettre un étiquetage spécifique  " vin traditionnel "  pour le rosé français .  Cette façon de faire est totalement incohérente :  Quel besoin avait la Commission de légiférer dans ce domaine ?  Que les producteurs de rosé ,  notamment français ,  puissent être obligés de se justifier de leur production de qualité par un étiquetage spécifique est aberrant !  Qui plus est, où est la transparence pour les consommateurs ?


Je crains que l' on ajoute de la confusion et que les consommateurs ne puissent distinguer le vrai rosé du produit issu du coupage entre le vin rouge et le blanc .  La Commission européenne agit à contre sens :  après des décennies de règles viticoles imposant toujours plus de normes de qualité ,  elle choisit de récompenser les moins méticuleux ,  cherchez l' erreur !  En attendant le vote définitif qui doit avoir lieu au Conseil à Bruxelles le 27 avril 2009 ,  nous nous battrons ,  avec mes collègues députés européens du Mouvement Démocrate ,  pour que ce mélange hybride n' ait en aucun cas l' appellation de rosé . "

 

 

Tag(s) : #Débat d' idées

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :