Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog





     Publié le mercredi 30 septembre 2009 à 11H00




     Michel  Fenard  et  son  équipe  en  conseil  municipal  ce  soir  à  17 h 30

 

 

 

  À  66  ans ,  le maire  Michel  Fenard  entend " viser l' excellence en matière culturelle ,  comme dans tous les domaines " .

Photo  M. G.

 

 

     Après avoir subi l' assaut de milliers de visiteurs ce week-end  ( 8000  au bas mot ) ,  pour la reconstitution du siège du château ,  la cité perchée sur son éperon rocheux a retrouvé sa sérénité .   Une tranquillité toute relative car les touristes continuent d' affluer dans le village considéré comme  " l' un des plus beaux de France " .   Le maire ,  Michel  Fenard ,  qui a pris la succession de  Gérard  Jouve ,  souffle un peu ,  en préparant le  conseil municipal  du jour  ( à  17 h 30 ) .   L' occasion de faire le point ,  avec lui ,  sur les dossiers en cours et l' avenir du village .

 

 

 

 

    Entretien.

 

 

 


La  Provence  :   Enfin remis de ce week-end agité ?

 

Michel  Fenard  :   " La population a été multipliée par vingt ,  passant de  400  à  8000 .   C' est beaucoup trop !   Imaginez le risque d' accident ,  de chute ou de bousculade !   Quel stress  …   surtout vendredi .   Heureusement ,  tout s' est bien passé .   Mais il va falloir réfléchir sur ce qu' on souhaite réellement en terme de qualité de notre offre culturelle .   Organiser ce type de manifestation une fois par an ,  je ne dis pas non ,  mais pas plus .   Il faut viser l' excellence ,  en matière culturelle ,  comme dans tous les domaines d'ailleurs . " 



La  Provence  :   Comment voyez-vous l' avenir du village ?

 

M. F.  :   " J' insiste sur le retour ,  dans le village ,  de véritables artisans .   Il faut absolument les inciter à venir s' installer ici ,  même si ce n' est pas facile car les loyers sont très chers ,  de l' ordre de  2000  à  3000  € .   Mais les communes ont la possibilité de préempter les fonds de commerce ,  ce serait une solution .   Il nous faut aussi plus d' artistes :  deux galeries d' art se sont installées dernièrement .   Les  Baux  doivent rester la vitrine de la  Provence  avec des enseignes provençales de prestige :  Souléïado ,  L' Occitane ,  les  chocolats  Durand ,  déjà implantés ici  …   et aussi des galeristes ,  des antiquaires ,  des tisserands ,  des bouquinistes  …    Notre village n' est pas une foire :  je vais rappeler aux commerçants de bien respecter la réglementation .   Ils n' ont pas le droit d' entreposer leurs marchandises dans la rue ! "



La  Provence  :   Vous souhaitez aussi améliorer l' offre en matière d' hébergement haut de gamme .

 

M. F.  :   " Le problème ,  c' est qu' on ne sait plus où construire les hôtels .   La directive paysagère des  Alpilles  est très contraignante .   Un nouvel hôtel de prestige sera aménagé avec l' extension du golf de  9  à  18  trous .   Ce projet modèle en matière de  golf  " écolo "  est très important pour nous car il va nous apporter de nouvelles ressources fiscales . "

 


La  Provence  :   Justement ,  la commune avait été épinglée par la  Chambre régionale des comptes  il y a quelques années .   Où en êtes-vous ?

 

M. F.  :   " Nos finances restent toujours fragiles ,  même si on nous a enfin accordé une liberté de gestion .   Mais il faudra des années pour retrouver la sérénité  …   à condition qu' un rocher ne nous tombe pas de nouveau sur la tête !   En matière de finances ,  nous pouvons aussi compter sur les parkings qui représentent un tiers de nos recettes et rapportent à la commune deux fois plus que les impôts locaux . "

 

 

 

 

Par  Mathieu  Girandola   ( mgirandola@laprovence-presse.fr )           

 

 

 

 

Tag(s) : #Alpilles - P.N.R. des Alpilles

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :