Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

     Publié le lundi 27 décembre 2010 à 17H25

 

 

 

     Crise  économique  oblige ,   l' année  va  débuter  sous  le  signe  de  la  rigueur 

 

 

 

http://www.laprovence.com/media/imagecache/article-taille-normale/hermes/2010-12/2010-12-27/2010122619021092.jpg

  Plus que cinq jours pour profiter du bonus écologique et de la prime à la casse ,  qui seront supprimés ou diminués en 2011 .

PQR

 

     Mauvaises nouvelles pour notre porte-monnaie. Le gouvernement a décidé de placer cette année 2011 sous le double signe de la réduction des déficits et de la rigueur. C'est le pouvoir d'achat des Français, pourtant cher il y a peu à Nicolas Sarkozy, qui va encore en prendre un coup.

 

   La crise économique étant passé par là, le Président revient même sur certaines de ses réformes et promesses. Retraites, santé, impôts, automobile, environnement, assurances, carburants, gaz et électricité, voilà ce qui nous attend pour cette nouvelle année.

 

   Retraites

 
   Les principales mesures de la loi de réforme des retraites du 9novembre 2010 entreront en vigueur dès l'année prochaine. Pour l'année 2011, c'est à partir du 1er juillet que l'âge minimum de la retraite commence à reculer. Il passe à 60 ans et 4 mois pour les assurés nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951. Puis il continuera à reculer dans les mêmes proportions en 2012 et les années suivantes pour finalement arriver à 62 ans.

 

   La durée d'assurance requise pour bénéficier d'une retraite à taux plein passe à 163 trimestres en 2011 mais uniquement pour les assurés nés en 1951. Rien ne change pour ceux qui sont nés avant cette date et qui n'ont pas encore fait liquider leur retraite. Qu'ils partent cette année ou après, il leur suffit de 162 trimestres s'ils sont nés en 1950, de 161 trimestres s'ils sont nés en 1949 et de 160 trimestres s'ils sont nés avant 1949 pour obtenir leur retraite à taux plein.

 

   Smic


   Il passe de  8,86  à  9  euros bruts l' heure et atteint  1365  euros pour  35  heures hebdomadaires, soit environ  1073  euros nets par mois.

 

   Santé


   La consultation chez les médecins généralistes passe à  23  euros. Les médicaments remboursés à 35% ne le seront plus qu'à 30%.

 

   Fiscalité


     -     Emploi à domicile : suppression de l'abattement de  15  points sur les cotisations patronales proposé aux ménages déclarant leur employé au salaire réel.


     -     Suppression des déclarations de revenus multiples l'année du mariage, du Pacs ou du divorce, qui permettait dans certains cas de réduire ses impôts.


     -     La tranche la plus élevée d'impôt sur le revenu est relevée de  40 %  à  41 %, pour financer la réforme des retraites.


     -     Niches fiscales : coup de rabot de  10 %  sur des niches permettant de réduire l'impôt sur le revenu en faisant un choix d'investissement. Sont par exemple concernés le crédit d'impôt sur les équipements en faveur du développement durable, la réduction d'impôt au titre de certains investissements Outre-mer ou de l'investissement locatif dans le neuf (dispositif "Scellier").


     -     Réduction d'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) ramenée de  75  à  50 %  pour l'investissement direct ou indirect d'un particulier dans une PME, dans la limite de 45000 euros.

 

   Prime à la casse et bonus écologique


   Fin de la prime à la casse (500 euros) le 1er janvier. Elle sera versée aux acheteurs si la voiture a été commandée avant le 31 décembre, même si elle est livrée début 2011. Les bonus-malus écologiques en vigueur s'appliqueront eux aussi selon les mêmes modalités. En revanche, pour les voitures commandées en 2011, le montant des bonus sera réduit et les seuils à partir desquels ils sont versés seront relevés. Le bonus de 100 euros pour l'achat de voitures émettant entre 116 et 125 grammes de CO2/km sera supprimé. Celui de 500 euros pour les voitures émettant de 96 à 115 g passera à 400 euros. La prime de 1000 euros pour les véhicules émettant de 61 et 95 g sera réduite à 800 euros. Le bonus spécifique GPL (de 2000euros) sera supprimé et celui pour les hybrides deviendra moins avantageux.

 

   Assurances


   Relèvement généralisé des tarifs, compris entre 2,5% et 4,5% en automobile, entre 3% et près de 8% en habitation, et entre 5,3% et 8,5% en santé. En auto et en habitation, les hausses répercutent l'impact des événements climatiques de l'année (Xynthia, Var…) et la hausse du coût des réparations. En santé, la hausse répercute les déremboursements et l'introduction d'une taxe de 3,5% sur les contrats d'assurance dits responsables.

 

   Énergie


   Hausse de  3 %  de la facture, due à une hausse de la contribution au service public de l'électricité (CSPE), qui finance notamment le rachat des énergies renouvelables. Le tarif social, rabais octroyé pour l'électricité aux foyers les plus modestes (625000), devrait varier entre  40  et  60 %  contre  30 à  50 %  aujourd'hui.

 

 

 

 

S.  T.     (  La  Provence  )          

 

 

 

 

Tag(s) : #Débat d' idées

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :