Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog





     Publié le samedi 06 mars 2010 à 19H02



http://www.laprovence.com/media/imagecache/article-taille-normale/paysans2.jpg

Les agriculteurs ont semé des phacélies ,  sorte de petites fleurs bleues qu' ils définissent comme un  " engrais vert qui améliore les terres très tassées " .

    Photo   Valérie  Farine


  Le  collectif  "  terres  fertiles  "  des  Bouches - du - Rhône  a réalisé cet après - midi  à  Tarascon  sa première action  " sur le terrain "  en regroupant une cinquantaine de personnes  sur  1  des  31  hectares  que la commune entend dédier à l' extension de  sa  zone  artisanale  et  commerciale .   Les agriculteurs du  collectif  -  qui regroupe des membres  de la  Confédération  paysanne ,  d' Alliance  Provence ,  des  Paniers  marseillais ,  de  l' Ader ,  d' Attac ,  d' Arènes ,  de  l' Etang  nouveau ,  de  la  Filière  paysanne  et  de  l' Equitable  salonaise  - ,  y ont semé  des  phacélies ,  sorte de petites fleurs bleues qu' ils définissent comme un  " engrais vert qui améliore les terres très tassées " .

 

 

   Pour protester devant ce projet d' extension ,  en interpellant notamment  le  Préfet  afin qu' il invalide  la  délibération  du  Conseil  municipal  de  Tarascon  votant la révision du  plan d' occupation des sols ,  c' est à coup de tracteur pour labourer ,  et de bonnes volontés pour semer ,  que le collectif s' est mobilisé pour son  " Printemps des terres " .   Une première ,  et le collectif n' entend pas en rester là . 

 


   C' est notamment les friches agricoles qui l' intéresse :  il souhaite inviter les paysans en quête de terres à se faire connaître car il existe une loi contre la  sous - exploitation  manifeste  des terres agricoles .   Certains ,  aux dires  du  Collectif ,  laisseraient en friche des zones proches des agglomérations en espérant un passage en zone constructible ,  et donc une spéculation .   En ce qui concerne  la  terre  de  Tarascon ,  si dans deux mois elle devrait être fleurie ,  une procédure devant  le  tribunal  administratif  va être intentée .

   Du côté de la  municipalité  de  Tarascon ,  on déplore cette opération ,  en particulier car la  zone  du  Roubian  est en pleine expansion  et  que  le  projet  de  " village  des  marques "  sur ce terrain notamment devrait être porteur  de  350  emplois .   Au  Collectif  qui vante la qualité de cette terre  ( un avis de  la  D.D.E.  allant dans ce sens ) ,  la  municipalité  rétorque qu' elle n' aurait pas de valeur agronomique avérée .

 

 

 

Julie  Zaoui    (  La  Provence  )          

 

 

 


Tag(s) : #Développement - Urbanisme

Partager cet article

Repost 0