Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

L' animal fait partie d'un élevage de Saint-Rémy-de-Provence

 

Ce n'est " ni une surprise ni une catastrophe "  pour la directrice des services vétérinaires des Bouches-du-Rhône, Joëlle Feliot. Alors que " plus de 16000 foyers ont déjà été détectés dans toute la France ",  un cas de fièvre catarrhale ovine a été décelé dans le département. L'animal concerné, atteint par le sérotype 8 de la maladie, est un taureau de la manade Caillan, un élevage réputé en course camarguaise installé à Saint-Rémy-de-Provence .

 

Extension du " périmètre interdit "

C'est un  " simbèu " ,  taureau domestiqué qui sert à rabattre le troupeau ,  qui est porteur de la maladie .

Photo  archives   V.  Farine

Depuis que des foyers du même sérotype s'étaient déclarés dans le Vaucluse au début du mois, les cantons de Saint-Rémy, Châteaurenard et Orgon faisaient partie d'un " périmètre interdit " à l'intérieur duquel la désinsectisation des ruminants et des bâtiments d'élevage devait être régulière ( le virus est véhiculé par un moucheron ) .

La zone est désormais étendue aux cantons de Tarascon, Arles-Est, Arles-Ouest et Eyguières. Sinon, "  cela n'entraîne pas de contraintes particulières supplémentaires ", indique Joëlle Feliot .
Si ce n'est, bien sûr, que la bête incriminée est confinée dans l'exploitation .   Il s'agit " d'un taureau qui n'était pas sorti depuis quatre mois,  indique Francis Fassi, son propriétaire .   Nous l'avons fait vacciner .   Maintenant, il faut attendre la période d'incubation " .

 


Inquiétude pour le sérotype1

Cette découverte intervient alors que la campagne de vaccination contre le sérotype8 était en cours dans les élevages bovins. "Quasiment tout le monde a fini sa prophylaxie", confirme Jacques Mailhan, président de l'Association des éleveurs de taureaux de race Camargue .

" Ça m'inquiéterait si ça avait été un cas de sérotype1 ", prolonge Frédéric Gontier, éleveur de moutons à Tarascon et président de la coopérative Le Mérinos, à Saint-Martin-de-Crau .

Car le vaccin contre ce virus-là ne devrait pas être disponible pour les ovins avant le printemps prochain. Le sérotype8 de la fièvre catarrhale, contre lequel les troupeaux d'ovins sont déjà protégés, peut décimer jusqu'à 30% d'un élevage de moutons .   Sans danger pour l'homme, même consommateur, il peut rendre stérile les vaches .

 

Par  Laurent  Rugiero  ( lrugiero@laprovence-presse.fr ) 

 

 

Cliquez sur le lien suivant pour obtenir plus d' information  :

   "  Mesures préventives contre la fièvre catarrhale ovine  "  .

 

Tag(s) : #Actualités Saint-Rémy

Partager cet article

Repost 0